YVES MAKODIA

Au carrefour de la culture, de la littérature et de la poésie

L’Afrique d’après… La mondialisation à visage humain

Classé dans : Non classé — 2 juillet, 2013 @ 12:00

L’Afrique d’après… La mondialisation à visage humain  photo_1134_article_946

Le peuple imaginera l’Afrique d’après, dans les sources laissées par nos ancêtres déjà dans l’autre monde. Une lumière boréale jaillira pour sortir les esprits obscurs des lacis sinistres. Un monde nouveau apparaîtra à l’orée du soleil levant qui viendra souligner la paix immatérielle et la béatitude grandiose. La jeunesse enchantée méditera l’aube de cette ère prospère dans son sanctuaire intérieur.

L’humanité renaissante découvrira le visage rayonnant de la mère du monde. Le Nouvel Afrique au regard positif apparaîtra dans le berceau de l’humanité sous la protection des dieux de la nature et des âmes des aïeux éternels.
La terre entière engendrera les valeurs universelles constructives. Ces flambeaux éclairant les frontières unies guideront les peuples du monde et les dirigeants pétris de sagesse et d’amour dans le champ immense labouré et cultivé par l’intelligence supérieure. L’humanisme intégral africain né des sources des âmes nouvelles changera le cours de l’histoire du monde. La mondialisation à visage humain deviendra la nouvelle donne stratégique sur laquelle s’accorderont et s’inspireront tous les modèles et politiques économiques des États du monde rassemblés.

L’humanisme intégral africain

L’Afrique porteuse de lumière diffusera les vertus humaines magnifiées. L’homme placé au centre du monde deviendra l’alpha et l’oméga. Il renaîtra pour devenir soi-même et s’élèvera pour atteindre le summum de la sagesse et de la vérité. Dans son champ intérieur, il cultivera l’amour pour être et s’unir à la lumière originelle. L’humilité, la douceur, la simplicité jailliront dans ses pensées et gouverneront ses actes. Avec ces sublimes préceptes et forces acquises, il sera en symbiose avec l’intelligence universelle et s’adonnera au service de ses missions miséricordieuses et salvatrices.
Une philanthropie humanitaire guidera l’homme africain dans l’ère de l’Afrique d’après où son esprit sorti des sentiers obscurs contempleront les rimes des deltas sacrés et étendront les verbes des aïeux qui le conduiront au pinacle de la réussite et de la gloire. L’Africain imprégné d’amour, de générosité, de bienveillance, de justice, de bonté, de tolérance et de compassion s’élèvera au sublime rang de l’humaniste pur et originel. Ces socles sur lesquels se fonde et se forge l’humanisme intégral africain. Ces valeurs supérieures et mondiales qui donnent à une âme noble la grandeur et l’immanence de donner et de partager avec l’autre. Cet amour de l’autre qui l’anoblit et le hisse à construire le monde Un. Avec l’élan de solidarité, de charité et de fraternité qui l’habite dans l’optique d’accomplir un dessein sociétal et mondial commun.
Dans l’Afrique d’après, l’Homme africain sera au cœur de l’amour universel et deviendra le porte-étendard de cette valeur unissant et rassemblant les peuples vers une pyramide commune. Ce village intégral où chacun selon ses moyens contribuera au bien-être de tous. L’humanisme global africain deviendra la rime parfaite de tous les vers des États unis dans un poème d’amour du monde. Cette valeur planétaire qui structure et modèle la grande famille dite le mondialisme à visage social, humain et fraternel.

La mondialisation à visage humain

Dans le monde à venir, l’Afrique solaire distillera ses rayons d’amour inconditionnel. Elle bâtira la grande tour des peuples unis. Un marché commun unira les états neufs nimbés par la force et l’énergie serpentine de l’échange et de la redistribution fondés sur l’inégalité effacée. L’unification et la non-fragmentation de l’économie mondiale seront la pierre angulaire de l’édifice des peuples animés par l’intérêt général. L’équité et la justice jadis relégués au second plan deviendront les règles de fonctionnement du marché devenu libre, équilibré et harmonieux. La concurrence pure et parfaite inspirée par l’injonction des vertus de probité et de loyauté gouvernera cette architecture mondiale de commerce équitable.
L’Étatisme constructif l’emportera sur l’individualisme négatif. La dictature de l’économie sera piétinée par la primauté du social. Le marché roi sous la houlette des normes égotiques et protectionnistes disparaitra de la scène mondiale. Les états égaux et libres s’uniront dans le but d’un monde Un. Les valeurs humaines dicteront les commandes du marché permissif, coordonné et pacifié. Et le transfert et les échanges internationaux des biens, de la main-d’œuvre et de connaissances. De plus, elles orienteront la diffusion mondiale des informations et influenceront l’expansion, l’articulation harmonieuse et non conflictuelle, à l’échelle planétaire, des échanges, des liens d’interdépendance et des situations qui en résultent entre pays, activités humaines et systèmes politiques et sociaux.
C’est la globalisation propice aux pays du monde. Cette mondialisation à visage humain fondée sur les principes de vérité, de justice, d’amour, de fraternité, de non-violence et de paix. Ces valeurs fondatrices d’une humanité joyeuse et respectueuse de la dignité et des Droits de l’homme. Des droits et obligations au service de l’homme dans l’égalité profonde et le bonheur de tous. La patrie du monde unifié et ses peuples qui peuplent ce paysage familier du village global.

Par Yves Makodia Mantséka

lire in magazine LENOUVELAFRIQUE numéro 56 mai/juin 2013

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Français sans fautes |
le livre du loup |
euh....vraiment n'importe q... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Avec mon coeur, mes mots et...
| Et toi tu lis quoi ?
| Mes Créations Cya